Comment vit-on son décès ?

A vous qui vous posez des questions sur le sort de vos proches partis trop tôt, voici un article qui vous permettra de vous faire une idée sur ce qu'ils ont vécu, lors de leur décès.

Pour l'écrire, je me suis basée sur les récits des défunts avec qui je communique en consultation, ainsi que sur plusieurs livres et reportages dont :

- "Karine aprés la vie", Didier Van Cauwelaert ;

- "Nous ne mourons jamais", Bernard Jakoby ;

- "Nos proches ne meurent jamais", Alisson Dubois ;

- "La vie de l'autre côté", Michelle Decker ;

- "Les enquêtes extraordinaires - Aux frontières de la vie" par Stéphane Allix.

 

Qu'est-ce que le décès ?

Tout d'abord, sachez que le décès, contrairement à ce que nous voyons en tant que "vivants", n'est pas seulement l'instant où le coeur cesse de battre et où la vie semble s'arrêter.

Le décès est un processus bien plus long et complexe que ça.

Tous les récits d'expériences de morts imminentes ou de décès achevés sont différents et en même temps réellement concordants.

En voici les principales étapes :

 

1- A part de rares exceptions, notre décès est prévu bien avant qu'il ne survienne dans notre vie. Il l'est même trés souvent avant notre naissance, inscrit sur notre chemin comme beaucoup des étapes par lesquelles nous devrons passer.

Parfois, le cours de notre vie et aussi notre libre arbitre influent sur notre destinée et donc sur notre mort. Ils avancent ou repoussent son arrivée et peuvent changer la manière dont notre mort intervient. Cependant, il est rare que nous puissions y apporter de réelles modifications. Nous sommes tous plus ou moins programmés pour vivre un temps donné et mourir à un moment bien déterminé.

Il faut garder à l'esprit que la vie est difficile et la mort est perçue par nos "anges" comme la fin de bien des diffficultés et souffrances.  

 

2- Quelques jours, semaines ou mois (selon les cas) avant le décès, des "anges accompagnateurs" arrivent auprès de nous, attendant patiemment le moment où ils pourront nous guider vers la lumière.

Ils peuvent être des proches disparus, des personnes que nous avons connues dans d'autres vies et que nous reconnaissons ou alors des "anges", dont c'est la fonction dans l'au-delà.

De nombreux témoignages démontrent que beaucoup de personnes ont senti, vu, voire même discuté avec ces anges, que ce soit lors de décès brutaux et imprévus ou de morts survenues aprés de longues maladies.

 

3- Au moment où notre coeur cesse de battre, nous sortons de notre corps. Parfois cette sortie provoque un bruit fort, décrit comme un bourdonnement ou une sonnerie.

Nous sortons la plupart du temps par le haut de notre tête et parfois par le plexus solaire (entre l'estomac et le nombril).

 

4- Une fois sortis de notre corps, il y a plusieurs possibilités.

Certains racontent qu'ils se sont retrouvés au plafond, voyant leur corps inerte, sachant qu'il était le leur, mais sans tristesse de le voir accidenté ou opéré. Ils disent faire la différence entre leur "moi", qui observe d'en haut et leur "moi" resté au sol, qui est désormais considéré comme le simple véhicule de la vie terrestre.

Ceux qui ont vécu cet état, "hors du corps", racontent avoir la capacité de vision à 360 degrés, de zoom jusqu'à l'intérieur des choses. Les sons restent parfaitement perceptibles. Mais nous ne ressentons plus ni froid, ni chaleur, ni douleur physique, qui sont les sensations terrestres de notre corps.

Ainsi, des infirmières se sont vu raconter des conversations qu'elles avaient tenues, lorsque leur patient était dans un état comateux ou en pleine opération chirurgicale, de l'autre cöté du bâtiment où elles se trouvaient.

D'autres voient immédiatement le tunnel de lumière, dont nous avons tous entendu parler. Là encore, les témoignages sont tous concordants, bien qu'ils soient émis dans des langues et par des civilisations différentes.

La lumière est décrite comme pensante, comme un couloir ou avec des voiles. Parfois, des "anges accompagnateurs" s'y trouvent, aimants, bienveillants, tolérants. On entendra aussi qu'il a fallu utiliser une barque pour avancer vers la lumière.

Il arrive à ce stade du décès et la plupart du temps lors de morts violentes ou de suicides, que la lumière ne se présente pas, ou que nous ne soyons pas en mesure de la voir.

Morts violentes :

Un accident ou tout autre évènement violent est traumatisant, que nous en sortions indemne ou non. Notre esprit n'est pas toujours en mesure d'analyser et d'accepter ce qui vient de se produire. Alors, en état de choc, nous sommes incapables de voir la lumière se présenter à nous et parfois, nous ne sommes même pas conscients d'être morts. Nous restons donc dans des lieux familiers, ne comprenant pas pourquoi on ne nous entend pas et on ne nous voit pas. Il se peut également que nous revivions à l'infini les derniers instants de notre vie, comme un disque rayé, pour chercher ce qui a pu se passer.

Suicide :

Il faut comprendre que le suicide n'est pas un décès naturel, donc le processus de décès ne peut pas se faire correctement. Nos "anges accompagnateurs" ne s'attendant pas à nous voir si tôt, ils ne peuvent parfois pas mettre en place le déroulé normal du décès.

Les choses peuvent donc se produire normalement ou bien comme une mort violente, ou encore, nous pouvons nous retrouver dans le bas-astral. Chaque décès est différent.

Qu'est ce que le bas-astral ?

Si vous cherchez une définition de bas-astral sur internet, vous trouverez des descriptions de ce qu'on pourrait appeler "l'enfer", bien qu'à mon sens, il n'y ait rien de commun avec ce qui est décrit dans les livres religieux. C'est-à-dire qu'on vous expliquera que ce lieu est peuplé de tout ce qu'il y a de plus négatif chez l'homme : des personnes malveillantes et malheureuses.

Il m'arrive régulièrement de tenter des communications avec des personnes suicidées et de les sortir de cet endroit. Voici quelques descriptions qui m'ont été faites :

- un couloir dans lequel on se serait introduit et arrivé au bout, ne pouvant faire demi-tour, on se débat en vain pour pouvoir en sortir ;

- sensation d'être comme un chaton dans un sac plastique, de se débattre, d'étouffer et d'agoniser en permanence ;

- être prostré dans un lieu noir et inconnu et s'y faire aggresser régulièrement.

 

5-Aprés être sortis du tunnel lumineux, en entrant dans l'au-delà, nous sommes emmenés par une entité parfois nommée "Dieu", mais aussi décrite comme un être trés aimant et qui semble nous connaître mieux que nous-mêmes. Elle nous montre notre vie du début à la fin et dans les moindres détails. Nous revoyons alors, en tant que spectateurs, tout ce qui a fait notre chemin et l'impact de nos actes et décisions sur les autres. Nous avons, à ce moment,  suffisamment de recul pour pouvoir faire l'auto-critique de cette vie qui fut la nôtre. C'est de ce bilan, que dépendra notre place de l'autre côté ainsi que le chemin, qui nous restera à parcourir pour devenir des êtres assez purs, pour que le passage sur terre ne soit plus nécessaire. 

Si nous avons choisi de nous suicider et que malgré cela notre décès se passe normalement, c'est à ce moment que nous comprenons tout l'impact de cette décision sur nos proches, ainsi que sur nous et notre évolution personnelle.

 

6-Aprés cette étape déterminante, nous revoyons toutes les personnes que nous avons connues dans cette vie et les autres, et qui ne sont pas "vivants" sur terre. Nos amis, nos proches et même nos animaux, chiens, chats, chevaux, oiseaux, qui ont une âme eux aussi, ont donc leur place dans l'au-delà.

Nous pourrons le faire jusqu'à notre enterrement ou incinération.

Puis nous rejoignons notre plan de conscience.

Qu'est ce qu'un plan de conscience ?

Représentez-vous l'au-delà comme un building. Sur le toit, il y a cette entité bienveillante appelée "Dieu", au sous-sol, le bas-astral et entre les deux une infinité de niveaux, comme des étages, qui sont les plans de conscience.

Les plans de conscience situés au bas du building sont peuplés de personnes négatives, avec des parcours de vies dans lesquels ils ont fait beaucoup de mal. Plus on monte dans le building, plus les gens sont généreux et aimants.

Arrivés quasiment au sommet se trouvent nos anges gardiens et êtres de lumière, ainsi que les hautes autorités, qui définissent ce que sera notre chemin dans de futures vies, en fonction de notre évolution dans les plans de conscience.

Nous commencons quasiment tous en bas du building, pour nous élever en devenant des êtres meilleurs.

 

7- Nos premiers pas dans l'au-delà faits, nous sommes arrivés sur notre plan de conscience.

Certains d'entre nous se verront mis à l'écart de la vie de leur plan de conscience, pour vivre une douce retraite, qui leur permettra de se remettre des douleurs de la vie terrestre.

D'autres choisiront de reproduire, dans la pseudo matérialité de l'au-delà, des endroits qu'ils ont aimés sur terre. Il est également possible de choisir de vivre dans un milieu tres peuplé, ressemblant à nos villes, ou dans des campagnes, des déserts, avec des animaux à aimer ou non.

Il est également possible de travailler, soit avec les enfants qui décèdent chaque jour dans le monde, ou les animaux qui sortent des abattoirs, ou bien encore auprès de ceux qui rencontrent des difficultés dans leurs vies.

Nous ne sommes pas des êtres vivants qui font l'expérience de la mort mais des âmes qui font l'expérience de la vie sur terre.

Nous avons donc reproduit sur terre ce qui est notre monde de l'autre côté.

 

 

 

 

Je ne travaille pas du tout par internet, merci de me contacter en privé pour toute demande. Vous trouverez mes coordonnées dans la rubrique "contact et tarifs"

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Laurent | Réponse 11.11.2018 12.54

Bonjour
Je suis greffé d'une personne décédé. Pourriez vous rentrer en contact avec elle ?

Virginy Médium 28.11.2018 10.27

bonjour, je ne sais pas du tout, d'habitude je demande une photo, l'année de décès et l'âge lors du décès. Je n'ai aucune garantie de succès.

betty | Réponse 16.10.2018 13.37

bonjour,

Mon mari est décédé le 12 septembre 2018, j'aimerais tellement lui parler, je pense que ca m'aidera a faire mon deuil.

Virginy Médium 28.11.2018 10.24

bonjour, oui n'hésitez pas à me contacter par mail, fb ou téléphone, je vous fixerais un rendez-vous sans souci.

Virginie | Réponse 10.10.2018 19.15

Bonjour. Mon papa est décédé il y a un an en juillet. Est ce qu il va bien. J ai envie de savoir comment il va? Et lui dire que je l adore

Virginy Médium 15.10.2018 16.13

Bjr, toutes mes condoléances, il ne m'est pas possible de vous répondre par internet, mais n'hésitez pas à me contacter. Cordialement.

Laurine | Réponse 27.07.2018 10.03

Mon père c'est suicidait le 18 Mars 2014. Ou est t'il d'après vous ? Pourrai-je lui parler à l'aide d'une médium ?

Virginy médium 07.08.2018 23.07

Bonjour, sans tenter de le contacter je ne peut pas savoir où il est. Toutes mes condoléances.

Julie | Réponse 14.07.2018 21.12

Mon amour, le pere de mon fils et de son futur bébé est décédé tragiquement la semaine passées. J’aimeraIs tellement pour lui parler.

Abir 17.09.2018 13.27

Bon courage Julie, moi aussi je viens de perdre mon grand amour accidentellement le 01/08/2018, j'ai une fille de deux ans et enceinte au 5 ème mois.

Voir tous les commentaires

Commentaires

04.12 | 13:52

Bonjour, toutes mes condoléances. J’en ne pourrais pas créer de contact avant 3 mois après le décès. Bonne journée

...
04.12 | 13:42

Bonjour jaimerai que vous rentrer en contacte avec mon grand pere qui et decédé ya 1mois et lui demander se qui la a me dire

...
28.11 | 10:38

bonjour, toutes mes condoléances, oui contactez moi directement, je ne prend pas de rendez-vous sur mon site internet. Merci bonne journée

...
28.11 | 10:37

bonjour, toutes mes condoléances, contactez moi par mail, fb ou téléphone nous fixerons un rendez-vous.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE